Yelda lève 500 k€ pour ouvrir la Voix aux entreprises et démocratiser la création d’un assistant vocal

Yelda lève 500 k€ pour ouvrir la Voix aux entreprises et démocratiser la création d’un assistant vocal

Les assistants vocaux (Google Assistant, Alexa…) comptent déjà plus de 20 millions d’utilisateurs en France (source).

Et ce n’est qu’un début ! Cette technologie, qui a beaucoup gagné en maturité, va vite devenir indispensable. Son avantage principal réside dans sa simplicité : il suffit de parler et, hop, l’assistant apporte une ou plusieurs réponses.

L’objectif est de gagner du temps, de pouvoir être multi-tâches et de simplifier aussi le quotidien des Français, quel que soit leur profil (millenials et génération Z, seniors, néophytes en nouvelles technologies, parents débordés qui font plusieurs choses à la fois…).

Le langage oral étant plus intuitif et naturel, le réflexe d’utiliser un assistant vocal va se généraliser dans les années qui viennent.

Mais pour les entreprises, il y a un obstacle de taille : la mise en place d’une technologie de conversation vocale pour des applications B2C et B2B (Service Client, e-Commerce, etc.) peut s’avérer trop complexe, trop longue et trop coûteuse, surtout en période de crise.

Alors pour démocratiser le recours à la Voix, Thomas Guenoux, serial-entrepreneur et conférencier en France et aux Etats-Unis, a lancé Yelda en 2018: une plateforme no-code pour créer un assistant vocal en 3 minutes.

Depuis sa création, la solution Yelda a déjà convaincu de nombreuses entreprises, des PME jusqu’aux grands groupes (BNP Paribas, Sodebo, Eiffage, Prixtel, Fnac, FM Logistic….).

Pour accélérer son développement, la start-up a bouclé une levée de fonds d’amorçage de plus de 500 k€ auprès de ses investisseurs historiques, de Paris Business Angels (PBA), Arts&Métiers Business Angels (AMBA) et Femmes Business Angels (FBA). Cette opération porte le total des fonds levés par Yelda à 750 k€.

Yelda, la façon la plus simple de créer un assistant vocal

Yelda est une plateforme SaaS permettant aux entreprises de parler à leurs clients de façon automatisée, à la Voix.

Les robots conversationnels Yelda peuvent être déployés par une entreprise sur son site web, son application mobile, ou sur les grandes plateformes d’assistants vocaux comme Google Assistant ou Alexa.

Avec un avantage de taille : grâce à Yelda, il n’y a pas besoin de coder ni de concevoir des arbres de conversation interminables pour créer un assistant vocal.

Thomas Guenoux, co-fondateur et CEO, confirme :

Il suffit que l’entreprise entre ses données sur Yelda et, hop, son assistant vocal est immédiatement opérationnel. Il peut ensuite être déployé en quelques clics sur toutes les plateformes de son choix : son site web/mobile, Google Home, Alexa…

Des modules pré-intégrés et pré-entraînés à personnaliser

Voici un exemple de ce qui a été déployé pour le centre commercial Steel :

Plusieurs modules sont proposés pour répondre à tous les besoins :

Module FAQ : les questions les plus fréquemment posées par les clients de l’entreprise sont désormais traitées automatiquement, à l’écrit comme à la Voix.

Module Service Client : Le bot traite les requêtes et crée automatiquement un ticket dans le CRM si l’intervention d’un agent est nécessaire.

Module E-commerce : Les clients peuvent effectuer des achats en langage naturel, à l’écrit comme à la Voix, sans que l’entreprise ait besoin de changer de système e-commerce.

Module Leads : Quiz, jeux concours, devis automatiques… Yelda transfère automatiquement les leads dans le système des équipes de vente.

Module Contenus : Tous types de contenus audiovisuels peuvent être diffusés (podcasts, live streaming, jeux ou expériences immersives…).

Module Recrutement : La marque employeur peut aussi être déployée sous forme de conversations. Les candidats pourront consulter les offres d’emploi et y postuler à la Voix.

Il suffit d’activer un module et immédiatement l’assistant est capable de parler aux clients.

Thomas précise :

Il n’y a plus besoin de partir de zéro ! Tous les usages principaux ont déjà été intégrés et entraînés pour garantir un résultat optimal : dès son lancement, l’assistant comprend 80% des questions.

Des services au top pour une utilisation “zéro prise de tête”

Découvrez comment Prixtel répond simplement à la voix sur son site web :

La personnalisation

Toutes les réponses de l’assistant vocal peuvent être adaptées et il est aussi très facile d’ajouter de nouvelles questions.

Le (grand) petit plus Yelda : un système de crowdsourcing intégré qui améliore la compréhension des requêtes des clients au fil du temps, sans qu’il soit nécessaire d’intervenir.

La compatibilité garantie avec Google Home et Alexa

Yelda est compatible avec toutes les plateformes vocales et intègre toutes les règles de Google & Amazon. Il n’y a donc aucun problème pour que l’application vocale soit acceptée par les stores.

Un tableau de bord complet

L’ensemble des conversations avec les clients, tous les KPIs (statistiques…), et toutes les options de modification de l’assistant sont visibles d’un seul coup d’oeil. Cet outil est très pratique pour identifier toutes les attentes des clients, y compris sur des sujets qui n’avaient pas été envisagés.

A propos de Thomas (Guenoux) Gx, co-Fondateur et CEO

Capture.JPG

Thomas Guenoux est un serial-entrepreneur depuis son adolescence et un speaker régulier dans de nombreuses conférences techniques & web en France ainsi que dans la Silicon Valley.

Il est notamment le co-fondateur de KRDS, une agence digitale de 150 collaborateurs présente en France et en Asie. Thomas est aussi l’auteur du blog BD CommitStrip, visant les développeurs avec un ton humoristique, qui totalise 1 million de visites mensuelles et a levé 400 K€ sur Kickstarter pour l’édition de 2 BD au format papier.

Le projet Yelda a été lancé il y a deux ans à partir d’un constat : la Voix est vraiment la façon la plus naturelle et intuitive de s’adresser aux machines.

Thomas précise :

L’idée m’est venue lorsque j’ai vu mon fils de 3 ans parler à mon téléphone mobile, en lui disant “dinosaures”. Je pensais qu’il faisait n’importe quoi mais j’ai vu qu’il arrivait à trouver des vidéos de dinosaures sur Youtube en faisant comme ça ! J’ai alors réalisé que dans un futur proche, toutes les entreprises devront être capables de répondre aux demandes exprimées par la Voix, en langage naturel.

Aujourd’hui, Yelda ambitionne de devenir la plateforme leader au monde permettant aux entreprises de parler à leurs clients. Les fonds levés serviront à financer la première phase du développement de Yelda à l’international.